Vent d’été




Petite sélection de mes haïkus de l’été 2019



 

ronrons du matin

sa petite respiration sur la mienne

 

 

*

 

 

vent d’été ~

affalé sur le banc 

le framboisier

 

 

*

 

 

fauteuil roulant ~

ces roses que ses yeux respirent

 

 

 

 

 

 

chaleur de juin

le ventilateur a remplacé le cri des geais

 

 

*

 

 

vacances d’été

les grincements de la balançoire

 

 

*

 

 

chemise d’été ~

si légères les ailes du papillon

 

 

*

 

 

matin de juillet 

le ciel réveillé par les choucas

 

 

*

 

 

ballet des hirondelles ~

de plus en plus fort

le chant des grillons

 

 

*

 

 

arbres à papillons ~

de fleur en fleur les couleurs dansent

 

 

*

 

 

devant ma fenêtre ~

fleurs et papillons se partagent le ciel

 

 

 

 

 

 

salle d’attente

les feuilles des platanes bercent

mon impatience

 

 

*

 

 

duo à dix cordes

les vitraux s’en souviennent encore

 

 

*

 

 

d’un pas chancelant 

mais le sourire aux lèvres –

premières sandales

 

 

*

 

 

vent d’été –

le salut des roses trémières

 

 

*

 

 

il réintègre sa chambre ~

perturbée la vie 

de l’araignée

 

 

*

 

 

douce chaleur 

le vieux tilleul abrite 

nos retrouvailles

 

 

*

 

 

matin d’été 

l’escale d’une guêpe sur mon épaule

 

 

 

 

 

matin silencieux ~

si doux le bonjour du chat

 

 

*

 

après-midi d’été 

leur absence dans les larmes

de la mariée

 

 

*

 

 

fin des vacances ~

disparues les trompettes

de la bignonne

 

 

*

 

 

 

volets refermés 

seules les guêpes cueillent le raisin

 

 

 

 

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 réflexions au sujet de « Vent d’été »

  1. Ronron du matin,sa petite respiration sur la mienne…..douceur amour présence réconfort que c’est agréable, j’imagine vraiment vivre ce moment merci

  2. Chaleur, douceur et émotion, des textes qui touchent le cœur ❣ J’aime particulièrement « duo à dix cordes – les vitraux s’en souviennent encore » Merci et bravo Mireille 😍👌

  3. L’été n’est pourtant pas si loin et pourtant quand je lis tous ces haïkus et que je regarde ces magnifiques photos, je me dis que le temps passe bien vite…. Merci de nous faire faire un petit retour en arrière, ça réchauffe le cœur….Un que j’ai aimé particulièrement…” Salle d’attente les feuilles de platane bercent mon impatience”…. Une impression de déjà vécu…. Merci Mireille pour ce partage !

Laisser un commentaire