Honneur aux oiseaux

 

 

 

 

six heures au clocher –

les bavardages des tourterelles

 

 

 

 

soleil de mars –

fenêtre ouverte j’écoute

chanter le printemps

 

 

 

 

matin gris –

sur les bégonias

des chants d’oiseaux

 

 

 

 

douceur d’avril –

des chants d’oiseaux éclairent

les nuages

 

 

 

 

 

 

 

bouleau dans le vent –

cinq petites mésanges

tanguent avec lui

 

 

 

 

grand vent d’avril –

dans le ciel tanguent des vagues

d’oies sauvages

 

 

 

petit matin –

déjà levé le coucou

 

 

 

 

d’un filet à l’autre

les petits équilibristes

font leur show

 

 

 

 

 

 

ballet des mésanges –

un moineau ouvre le bal

 

 

 

 

ciel bleu dans la baie vitrée –

l’oiseau perd le large

 

 

 

 

fenêtre ouverte –

toutes ces conversations

dans les arbres

 

 

 

 

fête de la musique

les trois notes des tourterelles

 

 

 

 

sept heures trente –

toujours a l’heure le chant du merle

 

 

photo@Jackie Fourmiès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager
  •  
  • 58
  •  
  •  
    58
    Partages
  •  
    58
    Partages
  • 58
  •  

8 réflexions au sujet de « Honneur aux oiseaux »

  1. Superbe série, qui met en valeur ces petites vies si précieuses pour notre bien-être par leurs chants , leur présence tout simplement.Belle inspiration

  2. Légèreté et poésie 😊 Ça fait du bien d’observer et écouter les oiseaux ! Ils égayent et embellissent notre univers 😀 De jolis moments capturés, par ces haïkus !! 😍

  3. Ils sont une source inépuisable d’inspiration ces petits oiseaux…! TRÈS BEAU !! 😃😍 Superbes photos d’illustration !
    J’ai hésité un moment sur “l’oiseau perd le large” 😉 👍

    1. Merci Jeanine !
      Hélas, il est fréquent de voir un oiseau s’échouer contre la vitre de la baie vitrée. Parfois ils sont juste un peu sonnés, parfois gravement blessés 🙁 C’est assez culpabilisant…

Laisser un commentaire