Haïkus du printemps (suite)

Première chaleur, avec son lot de réjouissances et… 

le retour des insectes !

 

 

 

ciel sans nuage

les fils à linge reprennent du service

 

 

bébé en écharpe –

elle découvre le ventre

de son père

 

 

oranger du Japon

les chants d’oiseaux ont un parfum

 

 

splendeurs de mai

disparues les maisons d’en face

 

 

 

manque d’inspiration

une fourmi explore la page blanche

 

 

adieu le froid –

autour de moi la danse

des bourdons

 

 

porte d’entrée –

les fourmis en file indienne

 

 

fenêtre ouverte sur le printemps –

première guêpe

 

 

repos au soleil –

le salut insistant

du bourdon

 

 

porte grande ouverte –

j’avais oublié l’existence

des mouches

 

 

douceur de mai –

de doigt en doigt un «gendarme »

inspecte ma main

 

 

grisaille de mai

le vol ensoleillé du papillon

 

 

 

 

brise printanière

les reflets argentés du bouleau

 

 

portage en écharpe –

les yeux de sa petite luciole

rivés vers le ciel

 

 

mi-mai –

l’entrée du garage à nouveau

parfumée

 

 

le printemps à perte de vue –

même sous les nuages

l’Aubrac s’illumine

 

 

 

 

 

solitude –

plus fort le tic-tac

 

 

vertes prairies –

derrière son tracteur

un nuage blanc

 

 

si fragile

son 90ème printemps

 fête des mères

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager
  •  
  • 26
  •  
  •  
    26
    Partages
  •  
    26
    Partages
  • 26
  •  

10 réflexions au sujet de « Haïkus du printemps (suite) »

    1. Merci Barbad ! Belle évocation florale pour toi aussi ! Je sais ton amour pour les fleurs, celles de l’Aubrac en particulier que tu connais bien 😊
      Espérons seulement que nous pourrons continuer à remplir les pots de miel vu le triste sort des abeilles…

      1. Tu m’as redonné l’envie de faire des haïkus, Alors merci Mireille d’avoir réveillé ma “plume poétique”.Le pinceau et la plume vont danser ensemble maintenant

  1. C’est un vrai plaisir , oui, de se balader au gré de tes inspirations !!! 😊
    J’ai exactement le même ressenti que toi, Jeanine , en ce qui concerne « la solitude» ! Percutant ! Et quelle belle image, le bébé qui découvre le ventre paternel !! 😍 Et l’Aubrac illuminé !! Et la fourmi sur la page blanche ! 😁
    On est tour à tour ému, émerveillé ou amusé ……. BRAVO 👏🏻

    1. Merci beaucoup 😊 C’est un plaisir de parvenir à sensibiliser le lecteur avec ses poèmes. Un grand Merci pour tes impressions !

  2. C’est un bonheur de parcourir ton article….de se promener parmi les insectes en tout genre dans une atmosphère qui se réchauffe…

    “La solitude”….Si peu de mots et tellement criant…!

    Tu finis en beauté avec le haïku “fête des mères” empreint à la fois de bonheur et de tristesse…. J’adore ! 💓💕💓

    😘😘😘

    1. Oh merci beaucoup Jeanine ! Ravie que ça te plaise 😊
      C’est en prenant du plaisir à en lire que l’on a envie d’en écrire…

Laisser un commentaire