Mes haikus sélectionnés  dans Haiku Column, groupe Facebook de l’Université du Haiku (Tokyo)

 

Je remercie vivement M. Nagata Mitsunori et Mine Mukose pour la sélection et la traduction de mes textes figurant dans les “Daily Best” de l’été 2018, dont certains ont même été hissés à la troisième ou la seconde place du classement ! (marqués d’un *)

 

 

Haiku Column(俳句大学国際俳句欄)よりのご報告!

〜【daily best 3 Haikus】〜

 

Mireille Peret

la tondeuse se tait –
roucoulements  *
【美音】
芝刈り機は止まる
鳩の鳴き声

°

les volets s’ouvrent –
début de l’été  *
【美音】
鎧戸が開く
初夏


jardin de mon enfance
l’ombre du tilleul a grandi
【美音訳】
幼少時代の庭
シナの木の影は大きくなった

°

cocon d’amour
bébé s’endort dans l’écharpe
【美音訳】
愛の繭
赤ちゃんはスカーフのなかで眠る


chaque jour elle refait sa toile ~
têtue l’araignée
【美音訳】
毎日巣を作り直す
頑固な蜘蛛


crépuscule
mon coeur s’enflamme  *
【美音訳】
黄昏
私のこころは燃え上がる

début de fraîcheur ~
les grillons annoncent la fin du jour
【美音訳】
爽やかさに始まる
コオロギは1日の終わりを告げる

°

pluie bienfaisante
les roses trémières embrassent le sol
【美音訳】
慈雨
立葵は地面を抱く

°

l’agonie d’un papillon ~
le chaton m’offre sa première proie
【美音訳】
蝶々の苦しみ
子猫は初めての餌食を持ってくる

°

nouvelles de Taïwan
le voyage en décalé d’une mère
【美音】
台湾のニュース

母の遅れた旅行

°

déjeuner en terrasse sur l’Aubrac
savourer la sérénité  *
【美音訳】
オーブラックのテラスのランチ
静寂を味わう

 

 

Mes dernières sélections du “Weekly” (“haïkus de la semaine” sélectionnés parmi 300 à 500 textes)

 

 

Weekly de Jean-Louis Chartrain (fin juin)

 

fête de la musique

les trois notes des tourterelles

 

*

 

Weekly d’Angiola Iglese (début juillet)

 

vent d’été –

si vite balayées les heures

 

*

 

Un grand Merci à Florence Mühlebach pour cette première place dans son weekly de juillet !

 

Mireille Peret (France)

chemin de campagne –
après l’orage patauger dans le ciel

country path –
after the storm wading into the sky

sentiero di campagna –
dopo la tempesta guadare il cielo

Dans cet haïku il y a un souvenir d’enfance, d’une pureté simple. Notre regard nous porte vers une distance inconnue sur le chemin de campagne, et aussi du ciel vers la terre. On peut y sentir les odeurs d’après la pluie, on peut entendre l’orage et on peut voir le ciel se fondre dans les flaques. Les trois sens sont en éveil.
Et on peut sentir une joie à patauger dans une flaque, qui n’est pas décrite en tant que telle, mais que l’on imagine. Le ciel se dégage et le ciel se reflète dans la flaque.

 

*

 

Weekly de Béni Guntarman (fin juillet 2018)

 

Mireille Peret

nuages d’été –
lentement le petit ours devient fleur

 

*

 

Weekly de Nadine Léon (2ème semaine d’août 2018)

 

Mireille Peret

brouillard ~
juste le son des cloches

nebbia
soltanto il suono delle campane

fog ~
only the sound of the bells

 

 

 

 

Ravie et honorée de découvrir l’un de mes textes parmi la sélection du mois !

 

 

The July aout de [Kumagawa shunnjuuくまがわ春秋」!

~Haikus du mois de Haiku Colum de Haiku Universite~

 

Mireille Peret

les chatons explorent le jardin

petits sauts d’un criquet

〔Commentaire de Mitsunori NAGATA〕

Les chatons curieux se promènent dans le jardin. Le criquet est surpris. La relation entre les chatons et le criquet est très bien décrite.

 

 

 

Si vous aimez, vous êtes libre de partager
  • 54
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    54
    Partages
  •  
    54
    Partages
  • 54
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Haiku Column – Mes distinctions de l’été 2018

  1. BRAVO ! 👍 Je suis une privilégiée car j’ai lu tes textes en avant-première…! 😉 Quelques impressions…
    J’ai beaucoup aimé ton chaïku dans la sélection du mois 😀
    Gros coup de cœur pour le weekly de Nadine Léon “brouillard ~juste le son des cloches” avec la superbe illustration ! mais aussi celui de Florence Mühlebach 😍 😍
    Adoré aussi ton dernier sur l’Aubrac… et bien sûr les nouvelles de Taïwan !…. Bref ! Un plaisir de te lire ! 😀

  2. Mon « haïcoup de cœur » : jardin de mon enfance…… 😍
    BRAVO pour ces nombreuses sélections !! 👍 Tes textes ont su émouvoir ❣

Laisser un commentaire