Haibun (prose et haïkus)

 

En cette période de canicule, la sécheresse sévit et nous offre son lot de désolations.
Tous les soirs, après l’arrosage, le jardinier scrute le ciel à l’affût de quelques nuages.
Les hortensias, si pimpants il y a une semaine, semblent avoir tant souffert et les arbres lâchent déjà leurs feuilles.
Ce spectacle désolant est à l’image de toute vie, car oui, tout peut basculer à tout moment, une simple étincelle pouvant embraser une forêt en quelques heures.

 

 

canicule
devant ses réserves à sec
il scrute le ciel

 

 

coup de chaleur
la mine blafarde
de l’hortensia

 

 

canicule de juillet -
sous le bouleau
déjà l’automne

 

 

sécheresse -
devant l’incendie les hommes
impuissants

 

 

Si vous aimez, vous êtes libre de partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 thoughts on “Canicule

  1. Bravo pour la prose de présentation !!👏👏 C’est bien amené 👌 ; j’aime particulièrement le haïsha ❤️

  2. Une belle évocation poétique et talentueuse
    de ces étés trop chauds qui sèment l’automne prématurément.

    1. Merci Jacqueline pour ton si beau et touchant commentaire ❤️

  3. Jolie série et magnifiques illustrations ! Beau et pertinent 🤩👏

Laisser un commentaire